Déclassements

Allègement de marché : déclassements pour éviter une chute des prix

La FSPC possède un fonds d’allègement de marché pour les céréales panifiables. Alimenté par des cotisations spécifiques des producteurs, il est destiné aux mesures permettant d’éviter des excédents sur les marchés, qui créeraient un effondrement des prix payés aux producteurs. En effet, en cas de quantité récoltée supérieure aux besoins du marché, les personnes actives dans la commercialisation voudront vendre la marchandise avant la récolte suivante, même en situation d’excédents. Pour ce faire, ils devront baisser les prix de vente pour être sûrs de pouvoir écouler leurs céréales. C’est par conséquent l’entier de la récolte qui risque de subir une baisse de prix !

Grâce au fonds d’allègement de marché, la FSPC a la possibilité de gérer les excédents. Concrètement, ces dernières années, deux mesures ont été utilisées : les soutiens à l’exportation de produits transformés à base de céréales suisses (loi chocolatière) et le déclassement (mise en valeur des excédents panifiables dans le secteur fourrager).

Le déclassement permet aux centres collecteurs de vendre le blé excédentaire dans le secteur fourrager et de payer le prix des panifiables aux producteurs qui ont livré, la différence de prix étant versée au centre collecteur par le fonds d’allègement de marché. De cette manière, on élimine les excédents du marché panifiable pour arriver à une situation où l’offre et la demande sont en équilibre.

Trouvez les statistiques sur les déclassements ici

Déclassement réco